Laissez un Commentaire
Les investisseurs sont indécis à New York, dans l'attente du scrutin des présidentielles, tandis que les places européennes enregistrent leur 5è hausse consécutive. Les élections présidentielles qui se déroulent ce 4 novembre n'inspirent pas de craintes majeures. Mais l'heure était toutefois à l'expectative pour les investisseurs d'outre-Atlantique - un attentisme serein. Impossible de dire que l'on brandisse partout à Wall Street le spectre d'une victoire du démocrate Obama.
Les craintes proviennent d'abord, semble-t-il, des risques d'une récession inquiétante, qui se traduisent notamment, ce jour, par les mauvais chiffres du marché automobile en octobre, aux Etats-Unis.
General Motors affiche un écroulement de ses ventes de -45% de ses ventes en octobre et Ford de son côté -34%. Leur action, respectivement, n'a chuté que de -2,42 et -2,74%, seulement. <...
Par Jacques Guiffo le 04/11/2008 - 09h21  Partager  Écrire une NEWS
Pseudo

Message

:
Code de vérification
Page :
Il n'y a pas de commentaire