Laissez un Commentaire
Nouveaux ennuis en perspective pour Microsoft. Microsoft et la Commission européenne : c'est reparti pour un tour. Après le procès fleuve qui a abouti à la condamnation de Microsoft pour abus de position dominante, Bruxelles revient aujourd'hui à la charge contre le géant de Redmond. L'exécutif européen a confirmé avoir envoyé à l'éditeur une déclaration des griefs concernant le lien entre le navigateur Internet Explorer du groupe et son système d'exploitation pour ordinateurs Windows. La Commission précise estime, dans un avis préliminaire, que le lien entre Explorer et Windows contrevient aux règles de l'UE en matière d'abus de position dominante et que Microsoft s'expose, en cas de confirmation de cet avis, à une amende. Une de plus. Elle y tire les premières conclusions d'une enquête...
Par Jules Temgo le 19/01/2009 - 16h54  Partager  Écrire une NEWS
Pseudo

Message

:
Code de vérification
Page :
Il n'y a pas de commentaire