Laissez un Commentaire
C'est ce que prédit le Premier ministre britannique Gordon Brown, selon qui la crise financière ne doit pas être une excuse pour un repli dans le protectionnisme, mais au contraire, doit servir à établir de nouvelles règles entre les pays. La crise financière ne doit pas être une excuse pour un repli dans le protectionnisme mais plutôt être vue comme l'accouchement "difficile d'un nouvel ordre mondial", a averti le Premier ministre britannique Gordon Brown.
Dans un discours qu'il devait prononcer lundi 26 janvier, selon ses services, Gordon Brown appelle les pays à éviter l'"improvisation des pessimistes" et à "faire l'ajustement nécessaire pour un avenir meilleur et pour établir de nouvelles règles pour ce nouvel ordre mondial". Nouveau train de mesures

Vendredi, des statistiques ont confirmé que ...
Par Jules Temgo le 27/01/2009 - 18h43  Partager  Écrire une NEWS
Pseudo

Message

:
Code de vérification
Page :
Il n'y a pas de commentaire