Accueil> Les Infos > La communication au secours de la médecine
La communication au secours de la médecine

Vous souvenez-vous de tout ce que votre médecin a dit lors de la dernière consultation ? Probablement pas. Et la notice des médicaments qu'il a prescrits ne vous aidera pas non plus. Lors d'une rencontre avec les professionnels du secteur, les députés européens ont débattu d'un projet de clarification des informations figurant sur les emballages des médicaments. Avec un seul but : aider les patients à s'y retrouver.

Améliorer les informations qui figurent sur les emballages et les notices des médicaments : voilà le but d'une proposition de la Commission européenne. Les députés européens, amenés à se prononcer sur cette initiative, ont souhaité en savoir un peu plus et ont conviés les professionnels du secteur à en débattre le 4 mars.

Selon le professeur Theo Raynor, de l'université de Leeds en Angleterre, entre 30 et 50 % des patients ne prennent pas leurs médicaments comme prescrit. De plus, la majeure partie des médicaments sont pris à domicile. Une information claire, visible et compréhensible sur chaque médicament devrait donc être mise à disposition des Européens.

Pour Franck Ulrich Montgomery, du Comité permanent des docteurs européens, le maître-mot est la simplification. Il prône des informations moins exhaustives mais plus centrées sur le patient.

A qui revient de définir le message à faire passer ?
Passer des principes à l'action pourrait cependant s'avérer plus difficile. Qui serait habilité à rédiger les textes d'information ?

Pour le député européen Antonio Fernando Correia de Campos (Socialistes et démocrates), on ne peut uniquement récupérer les éléments communiqués par les producteurs. « Si nous souhaitons une information de qualité, il faut que les agences internationales et nationales aient le temps de l'analyser », défend-il.

Franck Ulrich Montgomery va plus loin. « Pouvons-nous faire confiance aux industriels ? Je ne pense pas », soutient-il. Une attitude que regrette Paul Woods, de la Fédération européenne des industries et des associations pharmaceutiques.

Une information nécessaire sur internet
« De nombreux patients et certains professionnels de la santé cherchent des informations sur internet », rappelle Christofer Fjellner (Parti populaire européen). Un média qui peut être à double tranchant, tant il mélange des contenus fiables avec des informations erronées.

C'est sans doute pour cela que les trois quarts des patients souhaitent que les professionnels de la santé puissent leur indiquer des sites web dignes de confiance, explique Roxana Radulescu, du Forum des patients européens. Paul Woods prône ainsi la mise en place d'une « solution européenne » pour éviter que les patients ne se perdent sur des sites américains ou trop peu fiables.

Le vote de la commission parlementaire de l'environnement et de la santé se tiendra probablement en juin 2010, pour une adoption finale en séance plénière en septembre.

Proposé par: Martina le 18/03/2010 - 12h05 Dernière modification: 18/03/2010 - 12h05  Écrire une NEWS
  • Top
print Imprimer   E-mail Envoyer à un ami   bookmark Bookmark   RSS feed RSS  Bookmark and Share icom7 Partager
Plus d'infos...