Accueil> Les Infos > Microsoft et Yahoo! s'allient officiellement contre Google
Microsoft et Yahoo! s'allient officiellement contre Google

Microsoft, Yahoo y googleHier matin, les deux géants du monde de l'informatique que sont Yahoo! et Microsoft ont conclu un accord majeur concernant la recherche sur l'Internet et leurs deux moteurs respectifs : Yahoo! Search et Bing.

Petit tour d'horizon de la situation actuelle
Cela faisait plusieurs mois que la firme de Redmond tournait autour de Yahoo!. Une offre d'achat de 45 milliards de dollars avait d'ailleurs été proposée l'année dernière, mais s'était finalement vue être refusée. Carol Ann Bartz, la présidente du groupe, n'était en effet prête à vendre sa compagnie qu'en échange de « boatloads of money », c'est-à-dire de cargaisons d'argent. Le rachat complet de Yahoo! semblait donc compliqué. Suite à cela, Steve Ballmer, PDG de Microsoft, a opté pour un accord entre les deux firmes concernant la recherche sur l'Internet, et ceci dans le but évident de détrôner le maître en la matière : Google.

En effet, Google distance très largement tous les autres moteurs de recherche et une récente étude montrait qu'au début de l'année 2009, ce dernier représentait un peu plus de 90% des recherches effectuées en France. Et bien que ce chiffre soit un peu plus faible aux Etats-Unis où la firme de la Silicon Valley ne comptabilise plus que 76% des parts de marché, cela reste une domination écrasante et ce, malgré la mise en route de Bing, le moteur de recherche de Microsoft mis au monde le 1er Juin 2009.

Google est donc un véritable rouleau compresseur, qui s'empare peu à peu de nombreux domaines de l'Internet comme bien évidemment la recherche mais aussi la messagerie instantanée, l'envoi d'emails, la vidéo en streaming ou encore la bureautique avec sa célèbre suite Google Docs. Mais cela ne lui suffit pas et Google commence également à s'attaquer au monde du logiciel avec son système d'exploitation Android ou bien son navigateur Internet Google Chrome. Vous comprenez donc aisément que ses concurrents directs que sont Microsoft et Yahoo! cherchent depuis longtemps un moyen de lutter contre l'expansion de ce colosse et espèrent bien que l'accord conclu hier matin sera le remède à tous leurs maux.

L'accord en détail
Comme je vous l'annonçais, Yahoo! et Microsoft ont décidé d'officialiser leur alliance. Il s'agit d'un accord sur dix ans, qui traite exclusivement de la recherche sur l'Internet. Il indique que Microsoft sera en charge de Yahoo! Search, et donc que Bing s'invitera sur le portail de Yahoo!. Ce dernier, quant à lui, aura la responsabilité de gérer les annonceurs des deux entreprises. Voyons maintenant les répercussions qu'entraînera cette alliance.

Microsoft va par la suite s'occuper intégralement de la recherche sur l'Internet pour les deux firmes et pourra de plus utiliser toutes les technologies de Yahoo! Search. L'unique algorithme de recherche utilisé pour tous les sites Yahoo! sera alors celui de Bing. Cependant, des ingénieurs de chez Yahoo! continueront à travailler sur l'amélioration des résultats mais toutes les avancées seront transmises à Microsoft qui les intègrera à son propre moteur. L'accord sert donc à ce que les deux entreprises ne gaspillent pas leur temps et leur argent sur deux moteurs concurrents, alors qu'ils ont une cible majeure commune.

Yahoo assure par ailleurs que cet accord sera bénéfique « pour la société, mais également pour les utilisateurs et l'industrie ». Ce remaniement des services devrait permettre à Yahoo! de diminuer ses effectifs et pourrait ainsi lui faire économiser 700 millions de dollars par an, tout en augmentant son chiffre d'affaire grâce aux prétendues parts de marché gagnées que cette alliance devrait provoquer. En effet, Microsoft aura pour obligation de reverser pendant 5 ans 88% des revenus engrangés via les recherches faîtes sur le portail de Yahoo! ou bien ses sites affiliés. Cet accord devrait donc, théoriquement, faire un grand bien aux finances de l'entreprise californienne.

De son côté, Yahoo! va concentrer son attention sur le développement du marketing publicitaire, organe vital des moteurs de recherche. L'entreprise se focalisera principalement sur la gestion des annonceurs, et cela se fera via la plateforme Microsoft Ad Center.

Il ne s'agit donc pas d'une fusion mais bien d'un accord. En aucun cas les deux sociétés souhaitent ne faire qu'une. On assiste plutôt à une division du travail à grande échelle, méthode qui a le mérite d'avoir fait ses preuves dans l'industrie. Par ailleurs, les deux firmes indiquent clairement qu'il n'y aura pas de violation de vos informations privées, et que vous ne risquerez par exemple aucunement de voir les données présentes sur votre compte Yahoo! Mail être utilisées par Bing. Seules les informations vitales au bon fonctionnement de Bing et à son développement seront transmises à Microsoft. Il était en effet important pour les deux géants de clarifier ce point car le respect de la vie privée est un sujet sensible et le négliger serait une erreur qui pourrait mener les utilisateurs à se tourner vers d'autres moteurs de recherche concurrents.

Pour finir
Steve Ballmer et Carol Bartz souhaitent ainsi proposer à tous les internautes une alternative solide et puissante à Google. Et ils savaient que pour mener à bien cette mission, l'alliance serait un outil précieux. Cependant, des spécialistes s'accordent à dire que qualifier cette alliance de « complexe » serait un euphémisme. En effet, s'adapter à la technologie Microsoft sera un vrai défi. De plus, les deux sociétés devront défaire les relations exclusives qu'elles entretiennent avec leurs annonceurs respectifs, et cela ne sera également pas une simple affaire.

Google, quant à lui, n'a pour l'instant fait aucune déclaration. L'entreprise de Larry Page et Sergey Brin espère peut-être que la justice américaine fera capoter cet accord, pour non-respect de la concurrence. Il y a deux ans, Google et Yahoo! avaient par exemple dû annuler leur partenariat, pour éviter que les lois américaines antitrust (anti-concurrence) ne s'abattent sur eux et amochent leurs notoriétés. Au grand bonheur de Google, cette situation pourrait donc se reproduire.

Quoiqu'il en soit, cet accord est un événement majeur dans le monde de l'Internet, qui permettra peut être de créer un véritable concurrent à Google. En tout cas, les spéculateurs semblent donner Microsoft gagnant au sein de cette alliance, son titre ayant hier cloturé la bourse de New-York en hausse alors que celui de Yahoo! a chuté de plus de 12%. Cet accord semble en effet plutôt bénéfique à Microsoft car il lui permet de s'accaparer entièrement la technologie de Yahoo! Search. Et les accords de 10 ans dans des domaines comme l'Internet qui sont en constante évolution sont rarement menés à terme. Dans ce cas-ci, Yahoo! se retrouverait en effet fortement affaibli si Steve Ballmer venait à les lâcher après s'être emparé de leur savoir.

Source:  siteduzero.com
Proposé par: Paul le 31/07/2009 - 07h50 Dernière modification: 31/07/2009 - 07h50  Écrire une NEWS
  • Top
print Imprimer   E-mail Envoyer à un ami   bookmark Bookmark   RSS feed RSS  Bookmark and Share icom7 Partager
Plus d'infos...