Accueil> Les Infos > Un dispositif pour traquer les faussaires en douane du Cameroun
Un dispositif pour traquer les faussaires en douane du Cameroun

Lancé hier à Yaoundé, le Gps permet à la douane de déterminer en temps réel la position géographique d’une marchandise en transit sur le territoire camerounais.

Avant cette trouvaille dite révolutionnaire qui permet à la douane de vérifier l’effectivité de sortie du territoire camerounais d’une marchandise déclarée en transit, les pertes de recettes douanières étaient importantes.

Les statistiques officielles font état de 100 milliards de Fcfa de perte chaque année pour le Cameroun; perte causée par la tricherie des importateurs, parfois aidés en cela par des brebis galeuses dans le secteur douanier. Beaucoup parmi ces importateurs réussissent le pari de faire entrer leurs produits sur le territoire camerounais sans avoir payé les droits de douane.

L’astuce consiste tout simplement à déclarer la marchandise en transit, avec pour destination finale les autres pays de la sous région Cemac, et particulièrement le Tchad et la Rca, deux pays de transit conventionnel, ne disposant pas de port. Ces marchandises déclarées en transit sont ainsi exemptées des droits de douane. Mais une fois les cargaisons sorties du port autonome de Douala, elles sont immédiatement mises en vente à l’intérieur du pays.

Le secrétaire général du ministère des finances, Joseph Désiré Nguenang fait observer que sur 130 camions partis du port autonome de Douala à destination du Tchad et de la République centrafricaine, 98 voyages seulement sont achevés. Le reste fond dans la nature au Cameroun. En plus, certains de ces voyages durent parfois jusqu’à 26 jours, alors que le délai réglementaire est de 20 jours. C’est pour traquer ces hors-la-loi que le ministre des finances, Essimi Menye, a ordonné, le 19 mars 2009, l’entrée en fonctionnement, dans les contrôles douaniers, du Global Positionning System, Gps. C’est un système dont le processus de mise en place aura duré près de 16 mois dans l’espace portuaire du Cameroun, selon le consultant en charge de cette question. Ce dispositif de suivi et de contrôle des marchandises sous douane en transit sur le territoire camerounais est opérationnel depuis le 12 juin 2009. La plate forme se trouve au niveau central à Douala.

Gare aux malhonnêtes
C’est un système de géolocalisation de la marchandise. A travers la pose d’un Gps sur le moyen de transport, les responsables de la douane peuvent désormais surveiller et suivre la cargaison jusqu’à sa destination finale.

Ce matériel mobile, baptisé “ Nexus Cameroon Customs Gps ” aide à déterminer en temps réel la position géographique du moyen de transport et de sa cargaison sur le territoire douanier national grâce à des relevés électroniques.

Après avoir essayé sans résultats probants de nombreuses solutions telles que la rationalisation des procédures douanières ou le renforcement des contrôles douaniers avec Sydonia par exemple, la direction générale des douanes pense avoir enfin trouvé une solution définitive aux différents problèmes rencontrés jusqu’ici par les intervenants de la chaîne de transit et d’exportation des marchandises sous TVA. Après la phase test qui a duré plus d’un mois, le ministre d’Etat en charge des transports, Bello Bouba Maigari, au nom du premier ministre empêché, a procédé hier, 04 août 2009, au lancement officiel de Nexus, premier système de positionnement par satellite mis au point par les douanes camerounaises.

Au Cameroun, 11 satellites sur les 24 que compte la sous région, permettront ainsi, au moyen de l’outil Internet, d’informer de façon continue et permanente tous les acteurs que sont clients, fournisseurs, consignataires, banquiers, assureurs, et autres transporteurs, sur la position du véhicule chargé de leurs marchandises. Ce, à une distance de 200 mètres de circonférence près. Autre avantage, Nexus, favorise d’après la douane, la réactivité du dispositif sécuritaire en cas d’incident tels que les pannes, les accidents, les coupeurs de route, les inconduites des chauffeurs. Gare donc aux malhonnêtes !

Source:  Lemessager
Proposé par: Jacques Guiffo Temgo le 06/08/2009 - 02h08 Dernière modification: 06/08/2009 - 02h08  Écrire une NEWS
  • Top
print Imprimer   E-mail Envoyer à un ami   bookmark Bookmark   RSS feed RSS  Bookmark and Share icom7 Partager
Plus d'infos...